Morbihan 2002

Je suis parti dans le Golfe du Morbihan du 6 au 17 avril 2002. Chaque jour, une demi-journée était consacrée à la thalassothérapie, l’autre étant dévolue à la découverte de la région et notamment de ses richesses ornithologiques. Je n’ai été déçu ni par l’une ni par l’autre de ces activités.

Si vous voulez vous rendre directement à la liste des espèces observées, veuillez vous rendre en fin de page.

HÉBERGEMENT

 Il est possible de loger à l’hôtel Miramar sur le lieu même de la cure de thalassothérapie. Prix et services d’un hôtel classé 4*. Nous avons préféré l’hôtel Glann ar-Mor et nous ne l’avons pas regretté. Jean-François s’est fait un devoir de nous présenter un menu différent pendant 11 jours et nous nous sommes régalés. Si vous aimez, entre autres bonnes choses, le poisson et les fruits de mer, c’est l’endroit où il faut venir. L’hôtel est d’une propreté exemplaire et les discussions avec Philippe remplacent avantageusement la télévision. Tous deux sont passionnés de Mylène Farmer, ce que n’indique pas le Guide du Routard.

TOURISME

 « Mor Bihan » veut dire « Petite Mer » en Breton, et avec ses 12 000 ha parsemés d’une quarantaine d’îles, le golfe du même nom présente assez de difficultés de navigation pour que l’on ne puisse s’y aventurer sans prendre un minimum de précautions. Les plus grandes îles sont l’Île aux Moines et celle d’Arz. La seule ouverture vers l’océan est la passe située entre Locmariaquer au nord et Port Navalo au sud. Elle est large de 800 m et génère de violents courants qui peuvent atteindre jusqu’à 10 nœuds, soit près de 18 km/h.

Au fond du golfe se trouve la ville de Vannes dont les remparts du XIVe et du XVe siècles semblent à présent protéger de superbes lavoirs et de très jolis parterres fleuris. La vieille ville abrite de nombreuses maisons à pans de bois et dans la cathédrale Saint-Pierre, il y a une belle chapelle ronde dédiée à Saint Vincent Ferrier. Un peu plus loin, l’Hôtel de ville vous donnera presque envie de devenir maire.

Auray vaut aussi le détour. Il y a un beau marché le lundi dans la vieille ville, et le quartier du port près du superbe pont Saint Goustan, est très agréable. C’est là qu’a débarqué Benjamin Franklin le 4 décembre 1776 lorsqu’il est venu négocier la première alliance avec la France. Nous avons pris notre déjeuner à « La Chasse-marée » où la marmite du pêcheur était excellente et l’accueil très sympathique.

L’Île aux Moines est paraît-il un endroit paradisiaque. Il est quand même dommage que la plage du Bois d’Amour ait été aussi sale lors de notre visite et je ne partage pas du tout la bonne impression faite par certains restaurants aux rédacteurs du Guide du Routard. En revanche, j’ai bien aimé les petites maisons de pierre, les nombreux camélias, mimosas et autres arbres fleuris.

Le Château de Suscinio était l’une des résidences préférées des Ducs de Bretagne qui y venaient surtout pour chasser. Il est actuellement en cours de restauration et peut se visiter.

Sarzeau est un petit village agréable et si vous voulez faire des achats de qualité, ne manquez pas de vous rendre à la Maison des Artisans d’Art.

La Pointe de Penvins se reconnaît de fort loin grâce à sa chapelle de forme assez curieuse. C’est un bon coin pour les véliplanchistes.

Arzon, Port Navalo et Port Crouesty forment une petite agglomération agréable connue notamment grâce à son centre de thalassothérapie, l’Institut Louison Bobet. Quelques tumulus peuvent être visités, comme le Petit Mont ou la Butte de César. Si vous aimez les belles antiquités, allez à l’Escarpolette à Port Navalo.

ORNITHOLOGIE

 Les observations que vous trouverez ci-dessous ont été faites depuis la presqu’île de Rhuys, cette langue de 25 km située sur la branche sud du golfe, jusqu’à la réserve des marais de Séné, dans la banlieue de Vannes. Nous n’avons connu qu’une demi-journée de pluie et le reste du temps il a fait relativement beau, mais frais et venteux.

Toute la presqu’île offre des sites intéressants, notamment le long des côtes, mais il faut absolument vous rendre aux points suivants :

  • Réserve des marais de Séné : À Vannes, prendre la direction du port, puis celle du village de Séné. À partir de là, la réserve est indiquée. L’entrée vous coûtera 3,80 € et pour ce prix, vous avez droit à plusieurs observatoires, des animateurs sur place, une projection de film sur la réserve et des expositions. Les oiseaux sont au rendez-vous.
  • Réserve de la Pointe du Duer. Sur la route entre Vannes et Arzon, juste après Saint-Colombier. Il y a deux observatoires qui vous abritent bien du vent. On a la meilleure vue depuis l’observatoire N°2, d’où il est possible de continuer jusqu’à la plage. Les meilleurs horaires sont 2 heures avant ou après la marée haute.
  • Les marais du Château de Suscinio. Ce château est bien signalé sur les routes de la presqu’île. Une fois que vous êtes passés devant, il faut tourner à droite vers la mer et se garer sur le parking. Ces marais s’étalent sur plusieurs centaines de mètres et sont très intéressants. J’ai été frappé par la familiarité des oiseaux que l’on observe dans d’excellentes conditions, surtout le matin.
  • Pointe de Penvins. Située sur la côte sud, au début de la presqu’île. Attention aux horaires de la marée si vous voulez voir quelque chose.

OBSERVATIONS JOURNALIÈRES

 6 avril. Nous arrivons et découvrons le coin. Rien de particulier à signaler sinon le nombre de Sternes caugek qui plongent à la recherche de quelques poissons.

sternecaugek03
Sterne caugek (Photo Patrick Kern)

7 avril. Nous avons le plaisir de voir 2 Grèbes esclavons en mer, à Port Crouesty. Le plumage nuptial est superbe, notamment lorsque le vent soulève les petites aigrettes. Non loin de la plage, 200 Harles huppés se reposent avant de poursuivre leur route plus au nord.

8 avril. La journée a été marquée par la présence d’Ibis sacrés en plusieurs endroits. On peut les approcher à quelques mètres, ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on sait qu’ils font partie de la population qui a fait souche dans la région après que plusieurs individus se furent échappés du parc de Branféré. Un autre « gag » nous attendait à la réserve du Duer sous la forme d’une Sarcelle à Ailes vertes qui elle, avait traversé l’Atlantique, peut-être à la suite des vents violents des jours précédents ou lors d’une tempête hivernale.

ibissacre
Ibis sacré (Photo Robin Oakes)

9 avril. Rien de particulier au niveau ornithologique, si ce n’est le plaisir de trouver une colonie d’Hirondelles de Rivage non loin d’un Bruant Zizi qui s’égosillait au sommet d’un pin.

 10 avril. Nous nous rendons pour la première fois au marais de Suscinio où nous nous émerveillons devant le spectacle de tous ces oiseaux que l’on peut admirer dans d’excellentes conditions alors qu’ils ne se laissent guère approcher en Lorraine, du moins pour ceux que l’on trouve chez nous. La Gorgebleue à Miroir au sommet de son buisson ne se prive pas d’exhiber son ocelle blanc et je ne sais plus où donner de la longue-vue.

gorgebleuemiroir1
Gorgebleue à miroir (Photo Simone Girault)
Nous nous rendons ensuite à la Pointe de Penvins pour voir quelques oiseaux de rivage marin comme les Pipits maritimes. Ils sont accompagnés de 25 Courlis corlieux et d’une vingtaine de Grands Gravelots. Désireux de vérifier quelques détails du plumage de la Sarcelle à Ailes vertes, je retourne au Duer où l’oiseau m’attend.

11 avril. Ce même oiseau n’est plus présent aujourd’hui et nous nous consolons en pensant à tous ceux que nous avons vus à Suscinio. Pour que la journée m’apporte quelque chose de neuf, je pars à la recherche de la Fauvette pitchou dans les ajoncs du Petit Mont à Port Crouesty. Je n’ai pas fait plus d’une centaine de mètres qu’un mâle sort des buissons, pousse sa petite ritournelle et disparaît aussitôt.

12 avril. De retour à Suscinio, j’ai le plaisir de découvrir un Chevalier stagnatile. Juste assez loin au départ pour laisser un peu de place au doute, puis l’oiseau s’approche pour que je puisse voir tous les détails de son plumage.

13 avril. Nous ne nous lassons pas de Suscinio où le Chevalier stagnatile est toujours présent. Inutile de s’appesantir sur tous les limicoles visibles sur le site. On peut même venir sans jumelles et faire de bonnes observations. Nous voyons 2 Ragondins et un Héron cendré qui met un bon moment avant d’avaler une Anguille.

14 avril. Nous prenons un petit bateau à Port Navalo pour faire le tour du golfe du Morbihan avec une escale à l’Île aux Moines. Cet endroit est tellement fréquenté par les touristes que les Pinsons des Arbres se promènent entre les tables des cafés comme des Pigeons bisets ou des Moineaux domestiques. Rien de neuf à part cela.

15 avril. Nous visitons Vannes et Auray, puis la Réserve de Séné. 4 Spatules blanches, une cinquantaine de Chevaliers Arlequins, environ 200 Avocettes élégantes et une quarantaine de Barges à Queue noire sont visibles des observatoires bien placés d’où l’observation est aisée. Nous retournons à Suscinio, juste au cas où il y aurait quelque chose de neuf. Nous devons nous contenter du plaisir d’observer la vedette locale.

spatuleblanche12
Spatule blanche (Photo Simone Girault)

16 avril. Celle-ci est toujours là et comme il y a moins de vent, les oiseaux chantent encore plus. Je compte au minimum 4 ou 5 Gorgebleues à Miroir. Finalement, elles sont plus faciles à voir que les Cisticoles des Joncs que l’on entend de tous côtés mais qui ne se laissent pas bien observer. Ma première Sterne pierregarin locale prouve que tous les migrateurs ne sont pas encore arrivés. Ceci est confirmé par une petite vague de Traquets motteux qui a débarqué. J’en vois plusieurs à Suscinio et en face de l’Île de Tascon.

17 avril. C’est le jour du retour et pour les gens de ma région, il peut être utile de savoir que nous avons parcouru presque 2500 km.

Liste des espèces observées.

01 Grèbe esclavon Podiceps auritus 2 individus en mer à Port Crouesty.
02 Grèbe à cou noir Podiceps nigricollis Plusieurs individus en mer pendant notre séjour.
03 Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis Quelques individus.
04 Grèbe huppé Podiceps cristatus Quelques-uns, en mer.
05 Fou de Bassan Morus bassanus Quelques-uns.
06 Grand Cormoran Phalacrocorax carbo Assez commun.
07 Cormoran huppé Phalacrocorax cristatus Quelques-uns.
08 Aigrette garzette Egretta garzetta Très commune.
09 Héron cendré Ardea cinerea Quelques-uns.
10 Ibis sacré Threskiornis aethiopicus Certains oiseaux se sont échappés du parc zoologique de Branféré. Un oiseau féral à présent.
11 Spatule blanche Platalea leucorodia 4 à Séné.
12 Cygne tuberculé Cygnus olor Assez peu.
13 Bernache cravant Branta bernicla Quelques unes, parmi lesquelles une  » hrota « .
14 Tadorne de Belon Tadorna tadorna Très commun.
15 Canard colvert Anas platyrhynchos Très commun.
16 Canard pilet Anas acuta Quelques individus.
17 Canard souchet Anas clypeata Quelques individus.
18 Sarcelle d’hiver Anas crecca Assez commune.
19 Sarcelle à ailes vertes Anas carolinensis Un mâle à la réserve du Duer.
20 Sarcelle d’été Anas querquedula Un mâle à Suscinio.
21 Fuligule morillon Aythya fuligula Un couple à Suscinio.
22 Macreuse noire Melanitta nigra De petits groupes en mer.
23 Harle huppé Mergus serrator 200 à Port Crouesty en début de séjour. Nettement moins plus tard.
24 Milan noir Milvus migrans 1 individu à Suscinio.
25 Busard des roseaux Circus aeruginosus Je m’attendais à en voir plus.
26 Buse variable Buteo buteo Relativement peu commune sur la presqu’île.
27 Épervier d’Europe Accipiter nisus Un seul individu.
28 Faucon crécerelle Falco tinnunculus Très commun.
29 Perdrix rouge Alectoris rufa Un individu trouvé écrasé sur la route.
30 Faisan de Colchide Phasianus colchicus Entendu 2 ou 3 individus.
31 Râle d’eau Rallus aquaticus Entendu 2 ou 3 individus.
32 Gallinule Poule-d’eau Gallinula chloropus Entendu 2 ou 3 individus.
33 Foulque macroule Fulica atra Commune.
34 Avocette élégante Recurvirostra avosetta Surtout à Suscinio et Séné.
35 Échasse blanche Himantopus himantopus Surtout à Suscinio.
36 Petit Gravelot Charadrius dubius Assez peu.
37 Grand Gravelot Charadrius hiaticula Quelques-uns.
38 Gravelot à collier interrompu Charadrius alexandrinus Quelques-uns.
39 Pluvier argenté Pluvialis squatarola 2 individus à Port Crouesty.
40 Vanneau huppé Vanellus vanellus 4 individus à Suscinio.
41 Bécasseau sanderling Calidris alba Peu.
42 Tournepierre à collier Arenaria interpres Assez commun, notamment à la Pointe de Penvins.
43 Bécasseau variable Calidris alpina Quelques-uns.
44 Bécasseau minute Calidris minuta Assez peu.
45 Chevalier guignette Tringa hypoleucos Un individu à Suscinio.
46 Chevalier gambette Tringa totanus Commun.
47 Chevalier arlequin Tringa erythropus Une cinquantaine à Séné.
48 Chevalier aboyeur Tringa nebularia Assez peu.
49 Chevalier stagnatile Tringa stagnatilis Un individu à Suscinio.
50 Barge à queue noire Limosa limosa Surtout à Séné.
51 Courlis cendré Numenius arquata Assez commun.
52 Courlis corlieu Numenius phaeopus Quelques-uns en fin de séjour.
53 Bécassine des marais Gallinago gallinago 4 à Suscinio
54 Combattant varié Philomachus pugnax Un individu à Suscinio.
55 Mouette rieuse Larus ridibundus Commune.
56 Goéland cendré Larus canus Quelques individus.
57 Goéland argenté Larus argentatus Très commun, dont un  » argentatus « .
58 Goéland brun Larus fuscus Assez commun.
59 Goéland marin Larus marinus Assez commun.
60 Sterne caugek Sterna sandvicensis Omniprésente en bord de mer où elle pêche.
61 Sterne pierregarin Sterna hirundo Un individu à Suscinio.
62 Pigeon biset Columba livia Très commun en ville, comme partout.
63 Pigeon ramier Columba palumbus Très commun.
64 Tourterelle turque Streptopelia decaocto Assez commune.
65 Coucou gris Cuculus canorus Quelques-uns, dont un qui mangeait des chenilles en bord de mer.
66 Pic vert Picus viridis Peu.
67 Alouette des champs Alauda arvensis Très commune et vraiment pas farouche.
68 Hirondelle de rivage Riparia riparia Assez commune. Niche en bord de mer.
69 Hirondelle rustique Hirundo rustica Commune.
70 Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum Assez commune.
71 Pipit maritime Anthus petrosus 3 ou 4 individus, notamment à la Pointe de Penvins.
72 Bergeronnette grise et Bergeronnette de Yarrell Motacilla alba alba et Motacilla alba yarrelli 2 « yarelli » à la Pointe de Penvins.
73 Bergeronnette printanière Motacilla flava Plusieurs dont une  » iberiae « .
74 Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea 2 individus près de lavoirs de Vannes.
75 Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes Très commun.
76 Accenteur mouchet Prunella modularis Très commun.
77 Rougegorge familier Erithacus rubecula Très commun.
78 Gorgebleue à miroir Luscinia svecica 4 ou 5 chanteurs à Suscinio.
79 Rougequeue noir Phoenicurus ochruros Peu.
80 Traquet motteux Oenanthe oenanthe 5 ou 6 en fin de séjour à Suscinio et en face de l’île de Tascon.
81 Tarier pâtre Saxicola torquatus Très commun.
82 Grive musicienne Turdus philomelos Assez commune.
83 Grive draine Turdus viscivorus Assez commune dans les landes près de la mer.
84 Merle noir Turdus merula Très commun.
85 Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla Quelques-unes.
86 Fauvette grisette Sylvia communis Quelques-unes.
87 Fauvette pitchou Sylvia undata Un individu au Petit Mont de Port Navalo.
88 Phragmite des joncs Acrocephalus schoenobaenus Assez commun.
89 Cisticole des joncs Cisticola jundicis Très commun dans les landes.
90 Bouscarle de Cetti Cettia cetti Très commune. On peut la voir assez facilement avec un peu de patience.
91 Pouillot véloce Phylloscopus collybita Très commun.
92 Roitelet à triple bandeau Regulus ignicapilla Un individu.
93 Mésange charbonnière Parus major Très commune.
94 Mésange bleue Cyanistes caeruleus Assez peu, mais on l’entend moins que l’espèce précédente.
95 Mésange huppée Parus cristatus 2 ou 3 à Port Crouesty. Je m’attendais à en voir plus étant donné le nombre de pins.
96 Sittelle torchepot Sitta europea Peu vue.
97 Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla Peu vu.
98 Pie bavarde Pica pica Commune.
99 Geai des chênes Garrulus glandarius Peu vu.
100 Choucas des tours Corvus monedula Quelques uns au Château de Suscinio.
101 Corneille noire Corvus corone Très commune.
102 Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris Très commun.
103 Moineau domestique Passer domesticus Assez commun.
104 Pinson des arbres Fringilla coelebs Très commun.
105 Linotte mélodieuse Carduelis cannabina Très commune.
106 Chardonneret élégant Carduelis carduelis Très commun.
107 Verdier d’Europe Carduelis chloris Très commun.
108 Serin cini Serinus serinus Assez commun.
109 Bouvreuil pivoine Pyrrhula pyrrhula Peu vu.
110 Bruant des roseaux Emberiza schoeniclus Relativement peu en fonction du nombre de roselières.
111 Bruant zizi Emberiza cirlus 3 ou 4 chanteurs.

Autres espèces observées :

Anguille européenne (Anguilla anguilla)

Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus)

Ragondin (Myocastor coypus)

img_5293ragondin_2
Ragondin (Photo Gérard Joannès)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s