Maroc 2001

  •  Dates du voyage : 
Du 1 avril au 11 avril 2001 inclus.

 

oasis
Repos dans une oasis (Diapo scannée de Bruno Voguet)

 

 

  • Trajet :

Paris – Marrakech – Ouarzazate – Erfoud – Zagora – Ouarzazate – Paris par Royal Air Maroc en vol régulier.

marocsituation

Le Maroc dans le monde

marocjpg

Notre trajet

 

Hôtels :

Marrakech : Hôtel Pacha (212) 44431327. Correct sans plus. Pas de repas froid prévu le soir, comme convenu. Petit déjeuner moyen.

Ouarzazate : Hôtel Bélère (212) 44882803. Très bien. Très bon buffet.

Erfoud : Hôtel Salam. Très bien. Très bon buffet.

Zagora : Hôtel Tinsouline (212) 44847225. Bien. Danse du ventre pour les touristes.

Ouarzazate : Hôtel Riad Salam (212). 44883335 C’est l’hôtel que j’ai préféré. Orchestre arabe et danses folkloriques. Grandes chambres. Bon buffet mais desserts peu variés. Personnel prévenant.

  • Météo :

Nous pensions que nous aurions un peu froid en altitude mais cela n’a jamais été le cas et nous avons eu des températures dépassant régulièrement les 30°C, allant parfois jusqu’à 35°C. Attention aux coups de soleil.

  • Conseils :

Alimentation : Ne jamais boire d’eau du robinet, uniquement de l’eau minérale. Ne pas se brosser les dents avec l’eau du robinet. Malgré ces précautions, 4 d’entre nous ont été victimes à des degrés divers d’une intoxication alimentaire (fièvre, courbatures, maux de tête et diarrhée). Rien de méchant, mais heureusement que nous avions pris quelques médicaments, notamment contre la  » tourista « . Nourriture correcte, voire bonne dans les hôtels ou les restaurants sur le bord des routes (ne pas s’arrêter n’importe où), même si on finit par se lasser des tagines.

Conduite automobile : Il faut être très prudent, surtout en ville ou dans les villages. Personne ne respecte les lignes blanches continues ou les priorités et j’ai vu des dizaines de dépassements au sommet d’une côte ou dans un virage. Les camions, les deux-roues, les ânes et les femmes circulent sur la route et sont tous surchargés. Les bus et les 4X4 roulent comme des malades et vous bombardent de cailloux. Heureusement, les routes sont bonnes, mais les pistes sont pleines d’ornières ou de gros cailloux et la tôle ondulée soumet votre voiture aux pires tortures. La poussière vous gêne souvent et la nuit, tous les ânes sont gris, tout comme les dromadaires ou les véhicules sans phares. En 2200 km, j’ai vu un camion qui avait versé dans le fossé et un automobiliste écraser un cycliste. Comme celui-ci avait été tué, la foule a failli faire un sort à l’automobiliste, qui semblait être responsable.

Si vous avez l’intention d’aller voir les dunes de l’Erg Chebbi à Merzouga, prenez un guide officiel à l’hôtel car la route est dangereuse la nuit. Nous avons pu négocier un départ à 4 h du matin avec un groupe d’Italiens et nous nous sommes passés du guide pour le retour pour pouvoir rester un peu sur place. Cela nous a coûté 250 Dirhams. Contrairement à ce qui est écrit partout, le spectacle n’est guère différent au lever du soleil de ce qu’il est une heure plus tard et je n’ai pas trouvé que les risques pris pendant la descente faite à toute allure en valaient la peine.

chebbi
Erg Chebbi (Diapositive scannée de Bruno Voguet)

 

  • Relations avec la population :

Dans l’ensemble, les gens sont très sympathiques mais extrêmement collants. Impossible de se garer pour prendre une photo sans être importuné. Je vous laisse imaginer ce que cela peut donner quand vous restez une demi-heure sur place pour faire de l’observation d’oiseaux. Verrouillez vos portières et ne laissez rien sur les sièges qui puisse donner envie à quiconque en sachant que tout le monde a envie de tout là-bas. Il paraît qu’il ne faut pas encourager la mendicité, mais comment rester insensible devant une gamine en haillons qui vous demande un dirham, un bonbon ou un stylo ? J’ai parfois eu l’impression que j’aurais dû emporter avec moi une tonne d’habits à distribuer. Pour ce qui est des photos, il faut évidemment demander la permission à ceux que vous voulez immortaliser sur la pellicule. Les réactions sont très diverses : certaines personnes acceptent, d’autres le font moyennant finances, certaines femmes s’enfuient ou se cachent derrière leur voile et d’autres personnes se montrent agressives quand vous faites simplement un cadrage de paysage.

  • Achats :

Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout, loin de là. Dans les stations d’essence, le fer à repasser ne fonctionnera pas toujours et on a souvent du mal à vous rendre la monnaie, surtout lorsque vous buvez un coup à l’hôtel. Au bout d’un quart d’heure d’attente, vous décidez de la laisser en pourboire. Aucun prix n’est affiché, sauf sur les cartes de menus et dans les stations d’essence. Le marchandage devient vite pénible si vous n’avez pas le temps et vous n’êtes jamais sûrs de ne pas vous faire voler. A Ouarzazate, il vaut mieux aller dans la coopérative d’état face à la Kasbah des Touristes où les prix sont fixés sans marchandage. Les vendeurs sont des fonctionnaires et ne sont donc pas trop insistants. De plus, vous êtes certains que l’argent est bien de l’argent et pas du métal argenté et vous soutenez les artisans locaux. Vos objets auront été confectionnés au Maroc et ne seront pas  » made in Taiwan « . Je n’ai rien contre les Taiwanais, mais il est inutile de se déplacer au Maroc pour aller acheter leurs bijoux de pacotille.

  • Location de voiture :

Le loueur de Rent-a-car nous a fait signer un document sans nous faire voir les véhicules. Nous avons émis des réserves quant à l’état de celles-ci, juste au cas où. D’après lui, il n’y avait  » pas de problèmes « . En fait, mon rétroviseur gauche était cassé, tout comme mon pare-brise et la portière arrière gauche ne s’ouvrait pas. Je ne parle pas des rayures ou des caoutchoucs qui se décollaient çà et là. Tout le monde a eu son petit lot de dysfonctionnements. Le loueur de voiture a exigé une caution en liquide. Nous n’avons pas cédé et il a fini par accepter une empreinte de carte. La voiture nous a été remise avec un réservoir plein et il a fallu la rendre avec le réservoir vide. Comme il n’y a pas de stations d’essence pendant les 180 km du col de Tichka, j’ai calculé large et j’ai rendu le véhicule avec un réservoir à moitié plein. A mon avis, c’est ce qu’on attend de vous.

  • Paysages :

Superbes. Cela ressemble à l’Arizona avec plus de palmiers et moins de cactus. Évidemment, l’eau est plus rare et les routes ou les habitations sont différentes, tout comme la faune.

  • Décalage horaire :

Deux heures de retard par rapport à l’heure française.

 

 

aiglebotte05
Aigle botté (Photo Michel Belaud)

 

martinetpale02
Martinet pâle (Photo Michel Belaud)

 

Espèces aviennes observées :

Je n’ai pas vu personnellement les espèces suivies d’un astérisque et les commentaires n’ont aucune prétention scientifique. Ils ne sont que le résultat d’impressions personnelles.

01
Grèbe huppé Podiceps cristatus Une vingtaine au Lac de Ouarzazate.
02
Grand Cormoran Phalacrocorax carbo Une dizaine au Lac de Ouarzazate.
03
Bihoreau gris Nycticorax nycticorax 2 individus dans une héronnière en plein Ouarzazate.
04
Héron garde-boeufs Bubulcus ibis Plusieurs individus dans une héronnière en plein Ouarzazate.
05
Crabier chevelu Ardeola ralloides Un individu dans la Vallée du Drâa à Tamnougalt.
06
Aigrette garzette Egretta garzetta Assez commune. Ouarzazate et dans les oueds.
07
Héron cendré Ardea cinerea Quelques individus au Lac de Ouarzazate.
08
Cigogne blanche Ciconia ciconia Plusieurs nids sur des constructions dans divers villages.
09
Tadorne casarca Tadorna ferruginea 2 au Lac de Ouarzazate et 2 en vol à Aïd Benhaddou.
10
Canard colvert Anas platyrhynchos 4 au Lac de Ouarzazate.
11
Milan noir Milvus migrans Quelques individus au Lac de Ouarzazate.
12
Busard cendré Circus pygargus Un mâle passe en rase-mottes au-dessus des dunes de Merzouga.
13
Busard des roseaux * Circus aeruginosus Entre Erfoud et Zagora.
14
Buse féroce Buteo rufinus cirtensis Quelques individus dans le Tizi-n-tichka.
15
Aigle de Bonelli * Hieraaetus fasciatus Rare. Un individu à Aïd Benhaddou.
16
Aigle botté Aquila pennata Plusieurs dans le Tizi n’Tichka. Un individu à Erfoud et un autre en phase sombre à Aïd Benhaddou.
17
Circaète Jean-le-blanc Circaetus gallicus Rare. Un individu à l’ouest d’Erfoud.
18
Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus Un individu au Lac de Ouarzazate.
19
Faucon crécerelle Falco tinnunculus Présent un peu partout.
20
Faucon crécerellette Falco naumanni Quelques individus.
21
Faucon de Barbarie Falco pelegrinoides Un (deux ?) sur la piste de Tagdilt.
22
Perdrix gambra * Alectoris barbara Un individu dans la vallée du Drâa.
23
Gallinule Poule-d’eau Gallinula chloropus 3 individus dans la vallée du Drâa.
24
Échasse blanche Himantopus himantopus Un individu dans la vallée du Drâa et un à Aïd Benhaddou.
25
Courvite isabelle Cursorius cursor Quelques individus un peu partout le long des pistes dans les regs.
26
Petit Gravelot Charadrius dubius Assez commun dans les oueds. Vallée du Drâa et Aïd Benhaddou.
27
Bécasseau variable Calidris alpina Tamnougalt (Vallée du Drâa).
28
Bécasseau de Temminck Calidris temminckii 2 individus à Aïd Benhaddou.
29
Chevalier sylvain Tringa glareola 4 à Aïd Benhaddou.
30
Chevalier guignette Tringa hypoleucos Un individu dans la vallée du Drâa.
31
Chevalier culblanc Tringa ochropus 2 dans la vallée du Drâa et 2 à Aïd Benhaddou.
32
Combattant varié Philomachus pugnax 2 à Aïd Benhaddou.
33
Chevalier aboyeur Tringa nebularia 2 ou 3 individus dans la vallée du Drâa et Aïd Benhaddou.
34
Ganga unibande Pterocles orientalis 120 le matin entre 8 et 9 h à Aïd Benhaddou.
35
Ganga couronné Pterocles coronatus Dunes de Merzouga. 37 individus, déterminés aux cris par un groupe de Suédois.
36
Pigeon biset Columba livia Gorges du Dadès. Je ne compte pas les individus vus en ville.
37
Pigeon ramier Columba palumbus Là où il y a des arbres.
38
Tourterelle turque Streptopelia decaocto Commune dans les agglomérations même si le guide Ornitho ne la mentionne pas.
39
Tourterelle des bois Streptopelia turtur Assez commune.
40
Tourterelle maillée Streptopelia senegalensis Dans les palmeraies.
41
Coucou gris Cuculus canorus Un individu du côté d’Aït Ourir dans le Tizi-n-tichka.
42
Martinet noir Apus apus Un peu partout.
43
Martinet pâle * Apus pallidus Rare.
44
Huppe fasciée Upupa epops Un individu dans la vallée du Drâa.
45
Martin-pêcheur d’Europe Alcedo atthis Un individu dans la Vallée du Drâa.
46
Guêpier d’Europe Merops apiaster Très fréquent dans les villages.
47
Guêpier de Perse Merops persicus Beaucoup plus rare. Près des palmeraies, notamment dans la vallée du Drâa.
48
Torcol fourmilier Jynx torquilla Un individu sans rectrices en migration à Merzouga.
49
Cochevis huppé Galerida cristata Assez commun autour des pistes.
50
Cochevis de Thékla Galerida theklae Quelques individus autour des pistes. Je les ai déterminés surtout au chant.
51
Alouette calandrelle * Calandrella brachydactyla Lac de Ouarzazate.
52
Ammomane isabelline Ammomanes deserti Assez commune autour des pistes.
53
Ammomane élégante Ammomanes cinctura Autour des pistes. Plus rare ?
54
Alouette bilophe Eremophila bilopha Piste de Tagdilt. Rare.
55
Sirli du désert Alaemon alaudipes Quelques individus autour des pistes.
56
Hirondelle de rivage Riparia riparia Assez rare. Ouarzazate et Aïd Benhaddou.
57
Hirondelle de rochers Hirundo rupestris Gorges de Dadès. Niche à Aïd Benhaddou.
58
Hirondelle rustique Hirundo rustica Commune.
59
Hirondelle rousseline * Hirundo daurica Rare. Vallée du Drâa.
60
Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum Quelques individus.
61
Pipit rousseline Anthus campestris 2 ou 3 individus autour des pistes.
62
Bergeronnette grise Motacilla alba Assez commune.
63 Bergeronnette printanière Motacilla flava iberiaea Assez commune.
64
Bergeronnette des ruisseaux * Motacilla cinerea Aït Benhaddou.
65
Troglodyte mignon * Troglodytes troglodytes Tizi n’Tichka.
66
Bulbul des jardins Pycnonotus barbatus Très commun.
67
Rougegorge familier * Erithacus rubecula Un oiseau.
68
Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos Commun dans les vallées où il y a un peu d’eau.
69
Agrobate roux * Cercotrichas galactotes Région d’Erfoud.
70
Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus Un mâle en migration à Merzouga.
71
Rougequeue de Moussier Phoenicurus moussieri Un mâle dans le Tizi n’ Tichka, le long de la route qui mène vers Talhouèt.
72
Traquet motteux Oenanthe oenanthe oenanthe et O.o. seebohmi Assez commun.
73
Traquet du désert Oenanthe deserti Le long des pistes.
74
Traquet oreillard Oenanthe hispanica Commun.
75
Traquet deuil Oenanthe lugens halophila Très rare. Un individu sur une piste au nord du lac de Ouarzazate.
76
Traquet à tête blanche Oenanthe leucopyga Région d’Amerzgane, sur les routes à l’ouest d’Erfoud. Assez commun par endroits.
77
Traquet rieur Oenanthe leucura Quelques individus dans le Tizi-n-tichka, vers Talhouèt, dans les Gorges du Dadès et à Aïd Benhaddou.
78
Traquet à tête grise Oenanthe moesta Assez rare. Piste de Tagdilt.
79
Tarier des prés Saxicola rubetra 2 individus sur la piste de Tagdilt.
80
Monticole bleu Monticola solitarius Un individu dans le Tizi-n-tichka, vers Talhouèt et peut-être un autre dans les Gorges du Dadès.
81
Merle noir Turdus merula Là où il y a des feuillus.
82
Fauvette passerinette Sylvia cantillans Quelques individus à Merzouga et Tizi-n-tichka.
83
Fauvette grisette Sylvia communis Un individu à Merzouga.
84
Bouscarle de Cetti Cettia cetti Gorges de Dadès. Quelques individus à différents endroits.
85
Hypolaïs pâle Hippolais pallida Localisée ? Vallée du Drâa. Quelques individus à Zagora.
86
Pouillot de Bonelli Phylloscopus bonelli 2 ou 3 à Merzouga.
87
Pouillot siffleur * Phylloscopus sibilatrix Un individu à Merzouga.
88
Pouillot véloce Phylloscopus collybita 2 ou 3 à Merzouga.
89
Gobemouche gris * Muscicapa striata Rare. Un individu dans l’Atlas.
90
Gobemouche noir Ficedula hypoleuca Ouarzazate. Un individu.
91
Mésange charbonnière Parus major Tit Tizi-n-tichka. Chant.
92
Mésange noire Parus ater Tizi-n-tichka. Chante.
93
Mésange nord-africaine Cyanistes caeruleus ultramarina Dans le Tizi-n-tichka.
94
Grimpereau des jardins * Certhia brachydactyla Rare.
95
Pie-grièche à tête rousse Lanius senator Présente un peu partout.
96
Pie-grièche méridionale Lanius meridionalis Quelques individus en différents endroits.
97
Cratérope fauve Turdoides fulvus A l’ouest d’Erfoud. Quelques individus près des villages. Une famille de 6 individus à N’kob.
98
Pie bavarde Pica pica Là où il y a des arbres.
99
Crave à bec rouge * Pyrrhocorax pyrrhocorax Un individu dans le Tizi-n-tichka.
100
Grand Corbeau Corvus corax Assez rare. Tizi-n-tichka.
101
Corbeau brun Corvus ruficollis Quelques individus à Merzouga et entre Erfoud et la Vallée du Drâa.
102
Étourneau unicolore Sturnus unicolor Quelques rares individus à Marrakech.
103
Moineau domestique Passer domesticus Commun là où il y a des habitations.
104
Moineau espagnol * Passer hispaniolensis Rare.
105
Moineau soulcie Petronia petronia Quelques individus dans le Tizi-n-tichka vers Talhouèt.
106
Moineau blanc Passer simplex Localisé. Merzouga.
107
Pinson des arbres Fringilla coelebs africana Tizi-n-tichka.
108
Linotte mélodieuse * Carduelis cannabina Rare ?
109
Chardonneret élégant Carduelis carduelis Là où il y a des arbres.
110
Verdier d’Europe Carduelis chloris Quelques rares individus là où il y a des arbres.
111
Serin cini Serinus serinus Quelques individus, là où il y a des arbres.
112
Bec-croisé des sapins Loxia curvirostra 2 individus dans le Tizi-n-tichka.
113
Roselin githagine Rhodopechys githagineus Quelques individus sur la piste de Tagdilt, souvent non loin de l’eau.
114
Bruant ortolan Emberiza hortulana Un individu à N’kob.
115
Braunt striolé Emberiza striolata sahari Assez commun autour ou même dans les habitations.

Autres espèces animales :

Nous avons aussi vu des Dromadaires (Camelus dromedarius), un lièvre sp., un gros rongeur à queue de rat et corps roux, une sorte d’écureuil terrestre avec le corps roux et la tête grise striée de noir, 3 Psammodromes algyres (Psammodroma algyre), des Agames changeants (Trapelus mutabilis), 3 Geckos verruqueux (Hemidactylus turcicus), de nombreuses Emides lépreuses (Mauremys leprosa) au lac de Ouarzazate, des gros scarabées noirs dans les dunes de Merzouga, dont un individu avec les bords de l’abdomen hérissés de piquants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s