New-York City, le New-Jersey et Washington D.C. 2000

Dates du voyage : 16 au 28 avril 2000.

Si vous voulez accéder directement à la liste des oiseaux vus lors de ce séjour, voir en fin de page.

16.4.2000. Comme nous sommes prudents, ma femme, ma belle-sœur et moi-même partons tôt le matin pour Luxembourg où nous devons prendre l’avion pour New-York City. Nous attendons patiemment que l’on affiche l’heure et le comptoir d’embarquement mais comme rien ne semble venir, je me renseigne à un guichet où j’apprends que l’enregistrement a commencé depuis longtemps déjà. Bien sûr il y a une queue longue d’un kilomètre et nous sommes passablement énervés de devoir courir pour prendre le Fokker 50 qui doit nous amener à Amsterdam où nous attend notre DC 10. Comme d’habitude le vol se déroule sans histoire et les formulaires d’entrée aux USA sont toujours aussi compliqués à remplir. Comme d’habitude aussi, le chauffeur de taxi, un Haïtien qui s’exprime moitié en créole, moitié en américain cherche à me rouler. Si ce n’était le problème des bagages à trimbaler je prendrais le métro. J’avais fait une réservation par fax à l’hôtel Allerton que j’avais trouvé sur le Net. Il est situé dans le sud – ouest de Manhattan et reste à un prix abordable selon les critères New-yorkais, c’est-à-dire qu’il offre les prestations d’un hôtel  » une étoile  » pour le prix d’un  » trois étoiles  » en France. Le quartier n’est pas reluisant mais sûr et l’hôtel est propre.

22ruenyc00
Un petit coin charmant de la 22e Rue (Diapo scannée de Gérard Joannès)

 

17.4.2000. Je suis réveillé par les doux roucoulements d’une Tourterelle triste. Nous allons au bout du monde pour prendre notre petit déjeuner au «  » Word of Mouth « , recommandé par le « Guide du Routard ». C’est effectivement assez bon mais surtout hors de prix. Rien à voir avec ce qu’on peut trouver dans l’Ouest des USA. Nous faisons une promenade dans Central Park sous la pluie qui tombe sans arrêt et je vois une dizaine de Merles d’Amérique, 5 Cardinaux rouges, 2 Geais bleus et un Pic flamboyant. Nous visitons quelques sites célèbres du centre de Manhattan et comme la pluie tombe dru nous allons nous sécher au Waldorf Astoria. Quel plaisir de pouvoir s’enfoncer dans les fauteuils moelleux de ce palace que l’on visite sans se faire embêter. Nous refaisons la même chose au « Plaza Athenee », faisons un petit tour dans le grand magasin  » Saks Fifth Avenue « , la bijouterie « Tiffany » et « Trump Tower ». Je n’ai aucun regret de traîner ainsi dans ces lieux de perdition pour un ornithologue car il pleut sans discontinuer.

 

merleamerique04
Merle d’Amérique (Photo Simone Girault)

 

18.4.2000. Nous avons prévu de voir le « Museum of Modern Art » et cela a été une bonne idée au vu de la météo car il fait gris et le vent souffle. Après cet intermède culturel, nous faisons une escapade dans  » Macy’s « , le plus grand magasin du monde d’après ce qu’on dit là-bas, qui est décoré de fleurs superbes pour Pâques. Il ne manque que les oiseaux !

 

monroe00
Deux célébrités ! (Diapo scannée de Gérard Joannès)

 

19.4.2000. Aujourd’hui, il est prévu d’aller dans le sud de l’île pour aller revoir la Statue de la Liberté. C’est à cet endroit que l’on peut en boucher un coin aux Américains parce que c’est quand même un Français qui a construit « Miss Liberty » et c’est également là que l’on peut cocher quelques oiseaux marins. J’observe une cinquantaine de Goélands à bec cerclé, 4 Mouettes atricilles, un Goéland d’Amérique, 15 Cormorans à aigrettes, un Canard colvert, 10 Bernaches du Canada, 2 Bernaches cravant et 10 Harles huppés. De là, nous allons faire la visite d’Ellis Island pour voir dans quelles conditions on émigrait aux USA au début du siècle. Rien n’a beaucoup changé à ce niveau. Un peu plus tard, en me promenant dans les rues de Manhattan, j’aperçois une Corneille de rivage. Je suis surpris de trouver cette espèce ici mais son croassement est nettement plus clair que celui de sa cousine américaine que l’on voit un peu partout.

20.4.2000. Il ne fait toujours pas beau et nous en profitons pour aller visiter une partie du Metropolitan Museum of Art et nous cultiver un peu. Après quelques heures, nous allons nous promener du côté du « Reservoir », l’un de ces plans d’eau de Central Park qui apportent un peu de nature au centre de la ville. J’y vois 3 Erismatures rousse, plusieurs Cormorans à aigrettes et une dizaine de Merles d’Amérique. Pendant notre promenade, comme beaucoup d’Américains, je donne à manger aux Écureuils gris. Nous poursuivons jusqu’à la hauteur de la 75e rue pour nous promener dans  » The Ramble « . C’est là que les ornithologues locaux ont installé des mangeoires qui attirent beaucoup d’oiseaux que l’on peut observer dans d’excellentes conditions. C’est un endroit très sympathique pour avoir une petite idée de l’avifaune de la grande mégalopole et on peut assez facilement y nouer des contacts avec les ornithos locaux. J’y ai vu plusieurs espèces en moins d’une heure parmi lesquelles 3 Cardinaux rouges, 3 Pics mineurs, 3 Chardonnerets jaunes, 4 Roselins familiers, 5 Carouges à épaulettes, 6 Bruants à gorge blanche, 2 Quiscales rouilleux, 2 Quiscales bronzés, une Grive solitaire, une Mésange bicolore, une Mésange à tête noire et, pour terminer cet inventaire à la Prévert, un Raton laveur. Non loin de là se trouve la « Tavern on the Green » qui est d’un chic que son nom ne laisserait pas soupçonner. Si vous aimez les belles pâtes de verre, allez y faire un tour.

ecureuil-gris_3862-1600
Ecureuil gris (Photo Michel Belaud)

 

21.4.2000 Il pleut à verse et même si nous avions décidé d’aller au musée Guggenheim, cela nous gâche une partie de la journée. Je retourne au « Reservoir » de Central Park et j’y découvre 10 Hirondelles rustiques, 10 Hirondelles bicolores, dont 2 individus qui se battent au-dessus de l’eau pendant plus d’une minute, 10 Cormorans à aigrettes, 20 Goélands marins, 6 Erismatures rousses, dont un mâle seulement et un Bihoreau gris qui se laisse longuement observer à 5 mètres de moi.

22.4.2000. Il y a eu un violent orage et il fait un peu moins mauvais. C’est aujourd’hui que nous rencontrons mes amis chez lesquels j’avais été hébergé lors de mon précédent voyage dans le New-Jersey. Nous sommes extrêmement bien accueillis et ils sont aussi charmants qu’ils l’avaient été la fois précédente. Nous allons donc passer une journée à Florham Park. En nous promenant en voiture non loin du lotissement où habitent mes amis, nous voyons 4 Cerfs de Virginie ainsi que quelques oiseaux communs déjà vus. Après ces sympathiques retrouvailles, nous revenons à Manhattan tard dans la nuit.

23.4.2000. C’est le dimanche de Pâques aujourd’hui et nous allons faire un tour dans Harlem avec, bien sûr, une messe où l’on chantera du Gospel. Harlem est devenu un quartier nettement moins dangereux que par le passé et on peut s’y promener dans la plupart des rues sans risque, au moins pendant la journée. Le service religieux nous a beaucoup surpris même si nous étions prévenus. A l’entrée du temple on trouve un hall d’entrée où l’on sert une choucroute pour les nécessiteux du quartier et le lieu de culte en lui-même a l’air d’une petite salle de spectacle avec une scène et un orchestre dont la batterie sait se faire entendre. Le pasteur chauffe l’assistance aussi bien que Johnny et les grosses « mammas » endimanchées et portant de superbes chapeaux chantent à tue-tête, frappent des mains et dansent sur place. L’après-midi, toujours sous la pluie, nous faisons un tour dans Soho en passant par Central Park où je ne découvre nulle autre espèce avienne.

harlem00
Une rue tranquille à Harlem (Diapo scannée de Gérard Joannès)

 

24.4.2000. Nous quittons New-York City et prenons le train depuis Pennsylvania Station pour Washington, D.C. . Seules les lignes ferroviaires rentables sont exploitées aux USA et elles sont surtout concentrées sur la côte est. Les wagons d’Amtrak sont confortables mais bondés en ce week-end pascal. Nous passons dans des régions marécageuses que j’aimerais bien visiter mais on ne peut tout faire. Depuis ma fenêtre je vois de nombreux Quiscales bronzés, 2 Urubus à tête rouge, une Buse à queue rousse, 3 Grands Hérons, une dizaine de Corneilles d’Amérique et un Moqueur polyglotte. Après 3 h 35 de train nous arrivons dans la superbe « Union Station », la gare de Washington, D.C. . Nous prenons un taxi qui nous amène à l’hôtel Harrington que j’avais trouvé sur l’Internet et que je recommande fortement. Il est très bien situé, juste à côté du F.B.I. et c’est probablement l’un de ceux qui offrent le meilleur rapport qualité – prix dans cette ville. La capitale des USA est très différente de la ville de New-York car il y a nettement moins de gratte-ciel et des avenues larges de 7 voies entourent de grands espaces verts au milieu desquels on trouve tous les célèbres monuments et musées. C’est une ville très agréable surtout quand il fait beau, ce qui n’est pas le cas actuellement. Après un rapide tour des quartiers administratifs, nous allons au « Hard Rock Café ». Cet établissement très prisé des jeunes vaut le détour, si ce n’est que pour le capot de la Cadillac rose qui surplombe la salle de restaurant.

25.4.2000. Lorsqu’on visite la ville, il est possible de prendre un bus qui fait le tour des principaux monuments. On descend et on remonte quand on veut, il suffit d’attendre le bus suivant. Si vous décidez de prendre le bus l’après-midi, il est possible pour un prix très légèrement supérieur à celui du billet valable pour la journée d’avoir un billet valide l’après-midi et toute la journée du lendemain. C’est ce que nous avons fait. Il pleut toujours et nous sommes trempés, ce qui nous désole car, en principe, il fait chaud dans la capitale fédérale américaine à cette époque de l’année. Comme tout bon touriste qui se respecte nous nous rendons au cimetière d’Arlington pour nous recueillir sur la tombe de J.F. Kennedy, ce que nous faisons les pieds dans l’eau. En passant d’un monument à l’autre nous voyons une bonne cinquantaine de Goélands à bec cerclé qui se promènent sur les pelouses. Ce qui surprend dans la ville, c’est le gigantisme de tous ces monuments dont on n’imagine pas la taille en les voyants à la télévision. Après le « Washington Monument », la « Smithsonian Institution » et le « Lincoln Memorial » nous visitons le Capitole et pouvons assister à une séance du Sénat où nous sommes présents en même temps que Ted Kennedy. Pour visiter le Sénat, il faut être agréé par son Sénateur local si l’on est américain. Pour les étrangers comme nous, c’est beaucoup plus facile. Il suffit de faire la demande sur place ce qui m’a pris deux minutes. Après le Capitole nous allons au Musée des Sciences Naturelles où je vous conseille d’aller voir les squelettes des animaux préhistoriques. Le fameux « T. rex » est très impressionnant.

goelandbeccercle02
Goéland à bec cerclé (Photo Simone Girault)

 

 

26.4.2000. Il faudrait faire la queue très longtemps pour pouvoir visiter gratuitement la Maison Blanche. La visite est gratuite, mais il faut des billets que l’on nous propose bien au marché noir ce qui nous éviterait d’avoir à faire la queue pour les obtenir. Malgré cela, il faut quand même attendre longtemps avant de pouvoir entrer et nous préférons un film informatif sur cette demeure au bureau de tourisme. Nous avons de la chance car nous pouvons vois la Maison Blanche envahie d’enfants qui sont invités pour la fête de l’Egg Roll comme chaque année à Pâques. Nous nous promenons ensuite dans la ville car il fait un peu meilleur. Je vois un Martinet ramoneur qui se détache sur le ciel enfin bleu peu avant que nous nous rendions au Musée de l’air et de l’espace où l’on peut vraiment se rendre compte de ce qu’ont fait et vécu quelques explorateurs célèbres. En sortant je vois 2 Roselins familiers et des Écureuil gris qui ne le sont pas tous car certains sont presque noirs et l’un d’entre eux a même un pelage mêlé de gris et de roux.

eggroll00
La fête de l’Egg Roll à la Maison Blanche (Diapo scannée de Gérard Joannès)

 

27.4.2000. C’est notre dernier jour aux USA mais nous avons encore le temps d’aller visiter le théâtre reconstitué où Abraham Lincoln s’est fait assassiner. Depuis l’aéroport de Dulles je vois encore un Grand Héron et un Urubu à tête rouge avant de prendre l’avion pour Amsterdam, puis Luxembourg où nous arrivons le lendemain peu après 11 heures du matin.

Liste des oiseaux observés :

Pour l’identification des oiseaux, je me suis servi du « Field Guide to the Birds of North America » de la National Geographic Society.

01
Cormoran à aigrettes Phalacrocorax auritus
02
Bihoreau gris Nycticorax nycticorax
03
Grand Héron Ardea herodias
04
Bernache du Canada Branta canadensis
05
Bernache cravant Branta bernicla
06
Canard colvert Anas platyrhynchos
07
Érismature rousse Oxyura jamaicensis
08
Goéland à bec cerclé Larus delawarensis
09
Mouette atricille Larus atricilla
10
Goéland d’Amérique Larus smithsonianus
11
Goéland marin Larus marinus
12
Urubu à tête rouge Cathartes aura
13
Buse à queue rousse Buteo jamaicensis
14
Tourterelle triste Zenaida macroura
15
Martinet ramoneur Chaetura pelagica
16
Pic flamboyant Colaptes auratus
17
Pic mineur Picoides pubescens
18
Hirondelle bicolore Tachycineta bicolor
19
Hirondelle rustique Hirundo rustica
20
Geai bleu Cyanocitta cristata
21
Corneille d’Amérique Corvus brachyrhynchos
22
Corneille de rivage Corvus ossifragus
23
Mésange à tête noire Poecile atricapillus
24
Grive solitaire Catharus guttatus
25
Merle d’Amérique Turdus migratorius
26
Moqueur polyglotte Mimus polyglottos
27
Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris
28
Cardinal rouge Cardinalis cardinalis
29
Bruant à gorge blanche Zonotrichia albicollis
30
Carouge à épaulettes Agelaius phoeniceus
31
Quiscale rouilleux Euphagus carolinus
32
Quiscale bronzé Quiscalus quiscula
33
Chardonneret jaune Carduelis tristis
34
Roselin familier Carpodacus mexicanus

Autres espèces observées :

Écureuil gris (Sciurus carolinensis)

Raton laveur (Procyon lotor)

Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s