New-York City 2002

Dates du voyage : du 23 au 27 mai 2002.

Nous sommes partis avec un groupe qui n’était pas composé d’ornithologues, néanmoins, comme ce récit le prouvera, on peut faire des observations intéressantes en plein centre de New-York en très peu de temps.

Si vous voulez accéder directement à la liste des oiseaux vus lors de ce séjour, rendez vous en fin de page.

Transport :

Nous sommes partis de Francfort-sur-le-Main avec Lufthansa, atterrissage à Newark et retour à partir de l’aéroport de John F. Kennedy. Comme c’est souvent le cas, le service des grandes compagnies aériennes n’est toujours meilleur que celui des petites, notamment pour ce qui est du choix des places dans l’avion. Un certain nombre de couples ont été séparés et n’ont pu voyager côte à côte. Heureusement, nous avons souvent pu nous organiser nous-mêmes une fois installés dans le Boeing 747-400.

Hébergement :

Nous étions idéalement logés à l’Hôtel Edison 228 West 47th Street New-York NY 10036, en plein dans Times Square. Cet hôtel qui a un très beau hall de style Art Déco avait l’avantage de nous offrir en plus un petit déjeuner très correct.

Séjour :

23.5.2002. Le bus de ramassage perd beaucoup de temps à cause des travaux sur l’autoroute en Allemagne mais nous arrivons sans encombre et il faut ensuite passer par tous les contrôles de sécurité. C’est sérieux, mais je m’attendais à des mesures bien plus strictes quand même. Le vol se passe très bien et nous avons la chance de longer l’île de Manhattan lors de la phase d’atterrissage. Quelle vue extraordinaire sur la ville et quelle émotion lorsqu’on ne voit plus les tours du World Trade Center.

Nous décidons de ne pas nous coucher tout de suite malgré la fatigue du décalage horaire et nous plongeons immédiatement dans le bruit et la fureur de Times Square. J’adore ce cœur de New-York qui bat au rythme des klaxons, des sirènes hurlantes des ambulances auxquelles répondent celles des énormes camions rutilants des pompiers. Les lumières des néons qui flashent de tous côtés sont un spectacle permanent et toujours changeant dont je ne me lasse pas. La foule se presse partout et nous avons du mal à avancer par moments. Pas un oiseau en vue.

24.5.2002. Après un petit déjeuner à l’américaine, nous avons droit un tour en bus dans tout Manhattan. Je connais déjà bien l’île mais je ne résiste pas au plaisir de revoir rapidement l’ensemble des lieux. Nous faisons un premier arrêt dans Greenwich village et ses charmantes rues ombragées qui lui donnent un petit air d’Europe. Le deuxième arrêt est prévu dans le sud de Manhattan où je vois enfin quelques oiseaux de mer : des Cormorans à aigrettes, des Goélands à bec cerclé et des Mouettes atricilles. A South Street Seaport, non loin des boutiques et des grands voiliers qui attirent les touristes plus que les oiseaux, j’ai un choc en voyant de gros hiboux perchés au sommet d’un bâtiment qui sert de club de tennis. En m’approchant, je peux constater qu’ils sont factices et ne servent qu’à décorer la structure en question.

 

gbc
Goéland à bec cerclé (Photo Gérard Joannès)

 

Après avoir visité quelques magasins et admiré la vue vers le Pont de Brooklyn, nous décidons d’aller faire un tour à ce qu’on appelle « Ground Zero », c’est-à-dire les ruines du World Trade Center. L’émotion est très grande et palpable chez tous ces gens qui s’attardent devant les objets personnels trouvés sur place après l’attentat, auxquels sont venus s’ajouter les hommages de la famille des victimes puis ceux de nombreuses personnes désireuses de manifester leur soutien. Il y a là tout un ensemble hétéroclite de T-shirts, de drapeaux, de jouets, de photos, de messages personnels qui vous font comprendre à quel point toute l’Amérique a été touchée.

Le soir, nous nous promenons encore dans Times Square puis dans la 42e Rue où l’on ne trouve plus les sex-shops qui attiraient une foule interlope et en faisaient un quartier assez mal famé. Le quartier est sûr à présent et les nombreux policiers que j’y ai remarqués doivent y être pour quelque chose.

25.5.2002. Il fait toujours aussi beau et nous marchons beaucoup, à tel point que nous ne rentabilisons pas notre Fun Pass du métro, qui est quand même moins pratique que celui de Paris. Tous les membres du groupe sont frappés par certains détails qui vous font tout de suite comprendre que vous n’êtes plus en Europe. Nous voyons des danseurs de rue, des promeneurs de chiens qui ramassent consciencieusement les déjections de leurs protégés, des sportifs qui font du jogging dans Central Park tout en poussant des landaus, etc.

Je décide de faire une petite pause ornithologique dans la partie du parc que l’on appelle « Ramble » et qui est située juste au nord du petit lac. Cet endroit arboré permet de faire de belles observations et j’aperçois en premier lieu deux Moqueurs chats et un troglodyte que je ne parviens pas à identifier tant il s’envole rapidement. C’est ensuite au tour de quelques Quiscales rouilleux de venir se faire admirer, suivis de deux Grives fauves. Les Parulines à tête cendrée sont assez communes et peu farouches tout comme les Merles d’Amérique. Je vois d’ailleurs un individu nourrir son jeune dans un nid situé sur une grosse branche. Une Paruline des ruisseaux se promène dans le sous-bois en faisant admirer son beau sourcil jaune clair et deux Tourterelles tristes se reposent au sol. En m’approchant du plan d’eau, non loin de là, je vois un Bihoreau gris et une Grande aigrette. Cette dernière n’est guère farouche car elle semble à peine inquiète quand une barque passe à 3 ou 4 mètres d’elle. Juste avant de quitter le parc, un ornithologue local attire mon attention sur un magnifique Tangara écarlate et 6 Jaseurs d’Amérique posés ensemble dans le même arbre.

 

merleamerique06
Merle d’Amérique (Photo Simone Girault)

 

Comme il y a une pénurie d’eau, les fontaines sont toutes à sec et même la célèbre cascade du hall d’entrée de Trump Tower dans la 5e Avenue ne coule pas. Nous nous consolons en visitant le Hyatt Grand Regency, le Hilton et d’autres hôtels tout aussi célèbres et luxueux. Le soir, nous invitons des amis américains au restaurant tournant du Marriott. La vue sur Manhattan pendant le repas est merveilleuse et c’est un spectacle très drôle que de voir les gens se servir au buffet, revenir s’asseoir à leur table et rechercher à nouveau ce même buffet qui a disparu parce que vous avez continué à tourner en mangeant. Pour y accéder, il faut prendre l’escalator jusqu’au 8e étage, redescendre au 3e et prendre l’ascenseur qui vous emmène à toute allure au 42e au « View Restaurant ». Ce n’est pas simple mais les desserts du buffet sont excellents et c’est une expérience unique.

26.5.2002. C’est notre dernier jour aux States et pour avoir encore une fois une vue générale de Manhattan, nous allons à Staten Island par le ferry qui est à présent gratuit. En arrivant dans cet autre quartier de New-York, j’ai le temps d’observer 2 Corneilles de rivage et il faut revenir rapidement car nous avons encore décidé de traverser le Pont de Brooklyn à pied, toujours pour la vue sur Manhattan. En fin d’après-midi nous traversons le Queens en bus et embarquons pour l’Europe à l’aéroport de JFK.

Liste des oiseaux observés :

Pour l’identification des oiseaux, je me suis servi du « Field Guide to the Birds of North America » de la National Geographic Society.

01
Cormoran à aigrettes Phalacrocorax auritus
02
Bihoreau gris Nycticorax nycticorax
03
Grande Aigrette Casmerodius albus
04
Cygne tuberculé Cygnus olor
05
Canard colvert Anas platyrhynchos
06
Mouette de Franklin Larus pipixcan
07
Mouette atricille Larus atricilla
08
Goéland à bec cerclé Larus delawarensis
09
Goéland d’Amérique Larus smithsonianus
10
Goéland marin Larus marinus
11
Tourterelle triste Zenaida macroura
12
Pic à ventre roux Melanerpes carolinus
13
Hirondelle rustique Hirundo rustica
14
Geai bleu Cyanocitta cristata
15
Corneille de rivage Corvus ossifragus
16
Mésange bicolore Baelophus bicolor
17
Grive fauve Catharus fuscenscens
18
Merle d’Amérique Turdus migratorius
19
Moqueur chat Dumtella carolinensis
20
Jaseur d’Amérique Bombycilla cedrorum
21
Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris
22
Paruline à tête cendrée Dendroica magnolia
23
Paruline des ruisseaux Seiurus noveboracensis
24
Cardinal rouge Cardinalis cardinalis
25
Quiscale rouilleux Euphagus carolinus
26
Quiscale bronzé Quiscalus quiscula
27
Tangara écalarte Piranga olivacea
28
Moineau domestique Passer domesticus

Autres espèces observées :

Écureuil gris (Sciurus carolinensis)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s