USA 1989

NEW-YORK CITY, OUEST, LOUISIANE, FLORIDE

J’ai fait ce voyage en compagnie de ma femme et de mon fils, avant tout pour découvrir les USA, l’ornithologie n’étant qu’un but secondaire. Pour l’identification des oiseaux, je me suis servi du « Field Guide to the Birds of North America » de la National Geographic Society. La plupart des photos de cette page ont été prises par mon fils Yannick.

10.7.1989. Départ de Luxembourg à bord d’un DC-10 d’Icelandair avec escale à Keflavik. Cela nous permet d’avoir une très belle vue sur les côtes du Groenland. Le service a bord est impeccable. Nous atterrissons à l’aéroport de J.F. Kennedy à New-York City.

11.7.1989. Nous séjournons à l’Hôtel Wellington et prenons un bon petit-déjeuner au Stage Delicatessen qui a apparemment été fréquenté par de nombreuses célébrités si l’on en croit les photos ornant les murs. Nous commençons notre visite de la ville avec enthousiasme. En cours de route, nous voyons quelques Mouettes atricilles et un Carouge à épaulettes.   Au cours de l’après-midi, nous déjeunons avec un ami dans Fraunces Tavern, une reconstitution de la maison où Georges Washington a dit adieu à ses troupes. Nous poursuivons par la visite de Central Park où les Écureuils gris sont nombreux, entrons dans Trump Tower et Tiffany’s puis prenons le ferry pour Staten Island. Pour un prix très modeste, nous avons ainsi une superbe vue sur Manhattan et le port de New-York où nous voyons des Cormorans à aigrettes.

 

 

ecureuil-gris_3853-1600
Ecureuil gris (Photo Michel Belaud)

 

 

12.7.1989. Nous sommes montés dans la tête de la Statue de la Liberté puis sommes remontés vers le nord en passant par Greenwich Village où nous voyons un Geai bleu. Nous allons jusqu’à Madison Square Garden et le grand magasin Macy’s, quelque peu décevant à mon goût. Nous finissons notre journée près de la cathédrale St Patrick.

13.7.1989. Journée shopping à Bloomingdale’s et Saks 5th Avenue, puis visite du superbe hôtel Waldorf Astoria, de Times Square et Rockefeller Center. Nous faisons un petit détour par le Palais des Nations Unies.

14.7.1989. Nous avions acheté un « Pass » qui nous permettait de prendre l’avion sur le continent par trois fois, quelle que soit la distance parcourue et nous sommes ainsi partis de l’aéroport La Guardia pour San Francisco, en Californie, où j’avais réservé une voiture ainsi qu’une chambre d’hôtel. La prise en main de ma Toyota Camry a été surprenante au départ car je n’étais pas habitué à autant de commandes automatisées. Nous nous sommes régalés dans les rues en pente et plus particulièrement dans Lombard Street. Nous avons bien aimé le Palace of Fine Arts, la belle galerie marchande Ghirardelli et Fisherman’s wharf.

 

My beautiful picture
Notre voiture à San Francisco (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

15.7.1989. Nous décidons d’aller voir le Golden Gate de plus près et nous nous rendons à Sausalito pour voir le village flottant, Bodega où Hitchcock a tourné « Les Oiseaux » en 1963 et Muir Woods où l’on voit aussi une scène de « Soupçons » (1941) du même réalisateur. Bien entendu, nous avons été émerveillés par les énormes séquoias de cette forêt. Je vois beaucoup plus d’oiseaux qu’à New-York : des Pélicans bruns, des Geais de Steller, des Urubus à tête rouge et des Quiscales de Brewer. Nous terminons par une belle vue sur la ville depuis la Recreational Area.

 

 

My beautiful picture
Le Golden Gate Bridge (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

My beautiful picture
Pélican brun (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

16.7.1989. Nous quittons la ville après avoir fait un tour par l’étonnant quartier chinois et prenons la direction du Sud. En cours de route je coche le Bruant à couronne blanche et la  Buse à queue rousse. A Santa Cruz, nous allons voir le site du « Mystery Spot » où les arbres et les baraques semblent pencher à cause d’une anomalie de l’attraction terrestre. Monterey nous plaît beaucoup ainsi que Carmel. Il fait à présent nettement plus chaud qu’à San Francisco où nous avions mis une petite laine à cause du vent. Nous avons mangé au « Fisherman’s Grotto » à Monterey et dormi dans la même ville au Driftwood Motel qui était bien agréable.

17.7.1989. A Carmel, nous allons boire un pot au « Hog’s Breath Inn », un joli petit restaurant qui appartient à l’acteur Clint Eastwood. Le long de la « Big Sur », nous voyons des Spermophiles de Beech, des Cerfs Mulets, des Cormorans pélagiques, un Chevalier semipalmé, des Phoques Veau-de-Mer, des Lions de Mer de Californie et des Goélands de Heermann. Un peu plus loin, le long de la 17-mile Drive, nous voyons une Loutre de Mer ainsi que des Cormorans de Brandt, un Bruant à gorge noire et un Pic glandivore. A la Mission de Carmel, je coche le Roselin pourpré. Pris par le temps, nous n’avons pas visité Hearst Castle, le palais du magnat de la presse. Nous nous sommes contentés de le voir de loin.

 

Le ponton aux otaries.
Lions de mer de Californie (Photo Martine Perine)

 

 

My beautiful picture
Ecureuil terrestre de Californie (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

My beautiful picture
Ecureuil terrestre de Californie (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

18.7.1989. En passant par San Luis Obispo, nous sommes allés prendre notre petit déjeuner à Madonna Inn. C’est un superbe hôtel construit par Walt Disney et la décoration des salles vaut vraiment le détour. Quand nous sommes arrivés à Los Angeles nous avons, bien entendu, fait un petit: détour par Beverley Hills. A Santa Barbara, je vois des Sternes élégantes non loin des gens qui se promènent sur la plage. Nous logeons dans un Motel 6 à Thousand Oaks.

19.7.1989. Nous avons passé la journée à visiter les Universal Studios à Los Angeles où l’on peut se rendre compte du sens inné du spectacle des Américains.

20.7.1989. Promenade en voiture le long de la côte : Malibu, Santa Monica et San Diego, jusqu’à la frontière mexicaine. Je pensais pouvoir faire un tour jusqu’à Tijuana mais la voiture n’étant pas assurée pour le Mexique, je me contente de regarder les fils de fer barbelés qui délimitent la frontière entre les deux pays.

21.7.1989. Nous quittons la côte du Pacifique pour entrer dans le Désert de Californie puis l’Arizona. Nous passons au milieu d’un paysage de cactus et de dunes de sable. Je coche la  Buse de Swainson et le Quiscale à longue queue. Il fait une chaleur accablante et même la piscine du motel de Gila Bend où nous dormons ne parvient guère à nous rafraîchir.

22.7.1989. Nous partons de Gila Bend vers Organ Pipe Cactus National Monument pour voir les cactus géants. En cours de route, je manque d’écraser un Grand Géocoucou. Sur le chemin du retour, je commets un petit excès de vitesse mais le policier qui m’arrête est sympa et je m’en tire avec un avertissement officiel. Nous remontons vers le nord et dormons dans un Best Western à Cottonwood.

 

My beautiful picture
Cactus Teddy Bear (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

My beautiful picture
Cactus en tuyaux d’orgue (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

My beautiful picture
Cactus en tuyaux d’orgue (Diapositive de Gérard Joannès)

 

23.7.1989. Le temps est toujours magnifique et je vois un Crécerelle d’Amérique et des Engoulevents d’Amérique en plein jour. Visite de la ville minière de Jerome et des ruines indiennes de Montezuma Castle sur le plateau de Mesa Verde. Le paysage prend des teintes rougeâtres. Sedona, puis Oak Creek et Cameron qui semblait être une petite ville sur la carte. En fait, ce n’est qu’un tout petit village. Nous achetons une superbe poupée Kachina représentant un Indien qui fait la danse de l’aigle, traversons le Painted Desert qui mérite bien son nom et visitons Meteor Crater. La route monte à plus de 2000 mètres d’altitude.

 

p1180512amontezumacastle
Montezuma Castle (Photo Martine Perine)

 

 

My beautiful picture
Painted Desert (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

24.7.1989. Aujourd’hui, c’est le départ pour la rive sud du Grand Canyon. C’est aussi beau que je l’avais imaginé. J’aperçois quelques nouveaux oiseaux parmi lesquels la Mésange de Gambel, le Martinet à gorge blanche et le Troglodyte des rochers. Le soir, nous réservons une chambre dans une école indienne à Tuba City.

 

p1180299a
Grand Canyon (Photo Martine Perine)

 

25.7.1989. Le paysage est grandiose surtout quand éclatent assez souvent de violents orages. Nous passons par Monument Valley où ont été tournés de nombreux westerns, sur le barrage du Lac Powell et prenons la direction de l’Utah. J’observe encore quelques nouveaux oiseaux en cours de route dont le Carouge à tête jaune et le Tyran de Cassin.

 

My beautiful picture
Monument Valley (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

p1180615a
Monument Valley (Photo Martine Perine)

 

26.7.1989. Nous avons mal dormi à Page, dans un motel recommandé par le Guide du Routard, parce que la climatisation faisait un bruit d’enfer. Heureusement la beauté de Bryce Canyon et de Zion Canyon nous fait oublier tout cela, d’autant plus que je vois mon premier Cassenoix d’Amérique. Nous réservons une chambre dans un Best Western à St-George pour la nuit.

 

p1180831a
Bryce Canyon (Photo Martine Perine)

 

 

My beautiful picture
Zion Park (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

27.7.1989. Après la traversée du Canyon de Virgin Valley où nous avons vu un superbe Mouflon du Canada nous arrivons à Las Vegas dans le Nevada et décidons de passer une nuit au Caesar’s Palace, là où a été tournée une partie du film « Rainman ». Toute la ville me fait d’ailleurs penser à un vaste décor de cinéma.

28.7.1989. Visite de Las Vegas et jeux, bien sûr. Je n’ai jamais vu une ville présentant un aspect aussi différent la nuit et le jour. Même si vous n’êtes pas joueur, je pense qu’il faut flâner un peu dans les hôtels, juste pour l’ambiance.

 

 

My beautiful picture
L’entrée du Caesar’s Palace (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

My beautiful picture
Las Vegas (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

29.7.1989. Nous quittons le Nevada pour revenir en Californie, en passant par la Vallée de la Mort qui porte bien son nom. J’ai mesuré la température à l’ombre : 51°Celsius. Malgré la chaleur, on voit quand même des oiseaux comme le Vacher à tête brune, le Carouge à tête jaune et le Grand Corbeau. Nous dormons à Furnace Creek où nous apprécions un petit plongeon dans la piscine.

 

p1190021a
Vallée de la Mort (Photo Martine Perine)

 

30.7.1989. Nous faisons une promenade dans le désert sous une chaleur torride. Dante’s View est dantesque et Artist’s Palette très coloré. Les dunes de sable nous font penser au Sahara. Nous quittons la région après un dernier regard sur le sol recouvert de sel et atteignons Bishop dans la soirée.

 

My beautiful picture
Artist’s Palette dans la Vallée de la Mort (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

31.7.1989. Le paysage devient montagneux car nous allons traverser la Sierra Nevada. En cours de route, nous visitons la ville fantôme de Bodie et admirons les Mammoth Lakes. Le Tioga Pass nous mène jusqu’à près de 3000 m d’altitude avant que nous n’arrivions à Mariposa où nous passerons la nuit.

1.8.1989. Nous visitons le Yosemite Park et prenons en pitié les nombreux « Chipmunks » qui se font écraser sur la route. Nous voyons aussi un Coyote et une Marmotte à Ventre jaune. C’est également dans ces régions que les chercheurs d’or de 1849 ont cherché à faire fortune avec plus ou moins de bonheur.

 

My beautiful picture
Ecureuil terrestre à manteau doré (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

 

My beautiful picture
Coyote (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

 

My beautiful picture
Marmottes à ventre jaune (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

2.8.1989. La vue sur le Lac Tahoe depuis la belle route de montagne est sublime. Nous faisons une pause au Ponderosa Ranch qui a été rendu célèbre par le feuilleton télévisé Bonanza. Nous dormons à Auburn dans l’agréable Foothills Motel. J’ai vu mon premier Moqueur polyglotte.

3.8.1989. Le voyage vers la capitale, Sacramento, est assez monotone et nous revoyons San Francisco avec plaisir après un périple de plus de 7000 km en voiture.

4.8.1989. Un DC 9 de la Continental Airways nous amène à la Nouvelles Orléans en faisant une escale à Houston, au Texas. Nous logeons dans un Landmark Hotel où l’accueil chaleureux de l’hôtelier a du mal à nous faire oublier l’antipathique chauffeur de taxi qui nous a ramené de l’aéroport et la vue d’un homme qui s’est fait poignarder le bras non loin de là. En revanche, nous apprécions la superbe piscine dans la chaleur moite de la nuit.

5.8.1989. Changement d’hôtel pour la Maison Dupuy que je recommande vivement. La ville est quelque peu décevante à part le Preservation Hall où l’on peut assister à des concerts de jazz dans une ambiance extraordinaire. L’ambiance y est chaude, dans tous les sens du terme. Nous voyons quelques Martinets ramoneurs et des Engoulevents d’Amérique et faisons un petit tour sur le Mississippi à bord du Natchez.

 

My beautiful picture
La Nouvelle-Orléans (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

6.8.1989. Nous visitons Nottoway Plantation pour avoir une vague idée de ce que c’était que de vivre dans une famille riche dans cette région. Comme nous étions pressés par le temps, nous avons réservé une chambre dans le seul motel de Donaldsonville. Il s’agissait du « Magnolia » et il était assez bon marché ce que nous n’allions pas tarder à regretter. Nous avons vu deux Tatous à neuf Bandes et un Raton-laveur mais ils avaient été écrasés. Le Gravelot kildir  que nous avons aperçu un peu plus tard était bien vivant lui, et son cri en témoignait. En arrivant au motel le soir, nous avons vu un cafard dans la douche. Je sentais qu’il y avait anguille sous roche et je me suis dit que je pouvais aussi bien sentir un cafard. Même si je n’avais pu le faire, il m’aurait été difficile de ne pas les voir car il y en avait au moins une centaine, de couleur glauque et gros comme mon pouce. Je suis allé au magasin le plus proche et j’ai acheté un spray qui était censé les tuer. Après quelques secondes, il en sortait de partout. Ils s’étaient cachés dans ou sous les matelas, le système d’air conditionné, les plinthes et bien d’autres endroits encore. Bien entendu, nous n’avons guère fermé l’oeil d’autant plus que nous entendions les coups de savates des autres clients qui devaient être en train de les écraser contre le mur mitoyen. Le matin, il me fut impossible de trouver le propriétaire du motel et j’ai eu bien envie de jeter la clef dans le Mississippi plutôt que dans la boîte prévue à cet effet.

 

My beautiful picture
La Nouvelle-Orléans (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

7.8.1989. Nous partons pour Houma où je réserve un tour en bateau dans un bayou chez Annie Miller. Elle appelle et nourrit les Alligators du Mississippi avec du poulet depuis les bateaux. Nous voyons quelques oiseaux : Grand Héron, Héron vert, Quiscale des marais, Anhinga d’Amérique, Grande Aigrette, Aigrette neigeuse ainsi que de grandes sauterelles noires dont j’ignore le nom.

 

 

My beautiful picture
Un bayou (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

8.8.1989. Dans la région de la Nouvelle-Orléans, nous faisons encore quelques observations : Bec-en-ciseaux noir, Chevalier solitaire et trois Ragondins. Avant de quitter la Louisiane pour la Floride, nous décidons d’aller une fois de plus de manger dans un « All-you-can-eat ».

9.8.1989. Départ pour Orlando en Floride. Nous dormons dans un Best Western à Davenport – Haynes.

10.8.1989. La visite de Disneyworld nous prend toute la journée. Nous passons un bon moment, notamment à cause des Américains qui arborent leurs plus belles casquettes de Mickey Mouse et qui s’amusent comme de grands enfants.

11.8.1989. La Visite d’Epcot Center nous plaît encore plus que Disneyworld. Chaque pays essaie de montrer au monde entier ce qu’il a de mieux et c’est très sympathique. On a l’impression de faire rapidement un petit tour de la terre. Encore une fois, nous nous amusons du chauvinisme américain.

12.8.1989. On ne peut se rendre en Floride sans faire un tour au Kennedy Space Center. C’est ce que nous avons fait et nous avons été très impressionnés. Dans l’enceinte du Centre, nous voyons quelques Spatules rosées,  un  Héron vert et un Tantale d’Amérique. Sur le chemin du retour, un violent orage bloque toute la circulation sur l’autoroute et nous rappelle que nous allons tout doucement vers la saison des ouragans.

 

My beautiful picture
Kennedy Space Center (Diapositive scannée de Gérard Joannès)

 

13.8.1989. Retour vers la France. Nous avons passé 23 heures en avion et fait 8000 km en voiture ce qui donne une petite idée de la dimension des USA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s